Huiles usagées | CD2E
Vous êtes ici :
Créer un compte   Connexion   
Huiles usagées

DSE

Définition

Source « Valorisation et traitement des déchets en Picardie »Edition 2003 Ademe CR Picardie

• Les huiles moteurs

• Les huiles industrielles

Dans cette dernière catégorie on distingue les huiles noires (huiles de trempe, laminage, tréfilage …) et les huiles claires (turbines,circuits hydrauliques…).

Ne sont pas comprises dans cette catégorie, les huiles dites « solubles » utilisées pour le travail des métaux et des huiles végétales (huiles de friture…). Les huiles contenant des PCB sont décrites dans la fiche de ce déchet.

Chiffres

La production nationale en 1999 est estimée à 370 000 tonnes dont 220 000 tonnes d’huiles noires et 95 000 tonnes d’huiles claires. Le pourcentage récupéré est de l’ordre de 80% de la production soit 296 000 tonnes d’huiles collectées. (source ademe)

Pour l'année 2001, 241 000 t d'huiles noires usagées ont été collectées représentant un taux de collecte de 85 %, la capacité totale des installations agréées pour l'élimination des huiles noires usagées étant de 469 000 t.

Réglementation

La collecte et le traitement des huiles usagées d'origine minérale ou synthétique sont réglementés par le décret du 21 novembre 1979 (79-981) et les arrêtés du 28 janvier 1999. Depuis 1979, la collecte et le traitement des huiles usagées sont encadrés par un dispositif réglementaire. Ce dispositif est soutenu par la contribution financière des fabricants d'huiles.

Traitement

Les gestes à ne pas faire :

• Ne pas mélanger les différentes catégories d’huiles usagées

• Ne pas mélanger les huiles avec d’autres déchets liquides (solvants, antigel, huiles de friture…)

• Tous stockage d’huile doit disposer, au même titre que les déchets liquides spéciaux ou dangereux pour l’environnement, d’une capacité de rétention égale à la plus grande de ces deux valeurs soit à 50% des volumes additionnés soit 100% du plus grand volume stocké.

La valorisation matière

• La régénération des huiles noires consiste en un nouveau raffinage et permet la fabrication de 2 litres d’huiles de base régénérées à partir de trois litres d’huiles usagées. En 1999, près de 82 000 tonnes d’huiles usagées ont ainsi été régénérées ce qui représente 1/3 de tonnage d’huiles usagées

• Le recyclage des huiles claires qui après un traitement physique simple (décantation, filtration ou centrifugation), les huiles claires peuvent faire l’objet d’un réemploi pour des applications industrielles comme le dégraissage, le décoffrage ou le démoulage des pièces.  

La valorisation énergétique

L’huile usagée avec un pouvoir calorifique équivalent à 90% de celui du fuel est un bon combustible. Toutefois son utilisation doit se faire dans des installations aptes à capter tous les éléments polluants émis lors de sa combustion (cimenterie par exemple…).

En savoir plus:

- sur le site internet de l'ADEME:    Cliquez ici

 - sur le site de l ARECPC ici

- autres liens utiles: le centre rofessionnel des lubrifiants sur www.cpl-lubrifiants.com