Mercure | CD2E
Vous êtes ici :
Créer un compte   Connexion   
Mercure

DD

Définition

Le mercure est un élément chimique de symbole Hg et de numéro atomique 80. Il est issu de certaines activités industrielles (industrie du chlore et de la soude, épuration du gaz naturel, opérations d'extraction et de fusion des métaux non ferreux et extraction du minerai de cinabre). En France, il n'y a pas de mine présentant un intérêt économique. Seul un gisement, situé à La Chapelle en Juger (50), a été exploité entre 1730 et 1742 pour fournir environ 2 t de mercure. La toxité du mercure dépend étroitement de sa forme chimique et de son état physique.

Réglementation

Conformément au règlement (CE) n° 1102/2008, l'Union européenne interdit depuis le 15 mars 2011 toute exportation de mercure métallique. Cette interdiction doit contribuer à la réduction de l'offre mondiale de mercure, et, indirectement, à la limitation des émissions de ce métal extrêmement toxique. Tout déchet mercuriel doit donc être stocké dans des conditions qui garantissent la sécurité de la santé humaine et de l'environnement.

Stockage

Le règlement (CE) n° 1102/2008 dispose que le mercure métallique est considéré comme un déchet et peut être stocké temporairement ou de façon permanente dans une mine de sel souterraine adaptée ou dans des formations rocheuses profondes et souterraines, ou bien temporairement dans une installation de surface exclusivement consacrée au stockage du mercure métallique avant son élimination définitive. Il s'agit d'une dérogation aux dispositions de la directive 1999/31/CE qui interdisent la mise en décharge des déchets liquides (le mercure métallique est une substance liquide dans des conditions normales de température et de pression).

Recyclage

Après traitement, le gaz contient moins de 0,05 mg de Hg/m3. Le mercure peut être récupéré par électrolyse de la solution de chlorure mercurique. Le mercure ainsi récupéré représente plusieurs centaines de tonnes par an dans le monde.

D'autres prodédés de récupération du mercure sont employés. Ils consistent à traiter les gaz issus du grillage par :
- l'acide sulfurique concentré pour donner un précipité de sulfate mercureux,
- l'acide sulfurique, en présence de thiocyanate de sodium et de charbon actif pour donner un précipité de sulfure de mercure.

Exemple avec le recyclage des lampes: Si le mercure contenu dans une lampe en infime quantité (0,005 %) ne représente aucun danger en cas de « casse », il devient potentiellement dangereux pour l’environnement à l’échelle des dizaines de millions de lampes arrivant en fin de vie chaque année si elles ne sont pas traitées. Néanmoins, le mercure est indispensable car c’est le composant qui permet aux lampes de consommer peu d’énergie tout en éclairant très efficacement. Le recyclage des lampes permet de récupérer et neutraliser le mercure et d’empêcher son rejet dans l’atmosphère ou dans les sols. (www.malampe.org)

Liens utiles

www.societechimiquedefrance.fr

Notre fiche déchets: piles et accumulateurs