Déchets agricoles et agro-alimentaires | CD2E
Vous êtes ici :
Créer un compte   Connexion   
Déchets agricoles et agro-alimentaires

DND

Définition

Ce type de déchet est issu essentiellement de l'industrie agro-alimentaire et du secteur agricole. Les déchets et sous-produits organiques des industries agroalimentaires (IAA) sont générés par les activités de transformation des produits végétaux et animaux. Ils se caractérisent  par une grande hétérogénéité (lactosérum, marcs de raisin, vinasses, déchets de légumes ou de fruits, déchets de l'industrie de la viande...) et par leur capacité à subir une fermentation ( Utilisation pour la méthanisation)

Contexte

Les secteurs de l'agriculture et de l'agro-alimentaire sont à la fois producteurs de ces déchets, mais ils peuvent être aussi utilisateurs lorqu'ils valorisent les matières organiques.
En effet, les déchets comportant une fraction organique ou minérale susceptible d'être exploitée comme fertilisant ou amendement, peuvent potentiellement être utilisés en agriculture :
• déchets d'élevage agricole (fumiers, lisiers, fientes),
• certaines boues résiduaires d'épuration,
• certains déchets des industries agroalimentaires (sous-produits, eaux usées),
• déchets végétaux divers, biodégradables.

Réglementation

- Article L.541-2 du code de l'environnement, faisant obligation au producteur ou au détenteur de déchets d'en assurer ou d'en faire assurer l'élimination dans des conditions satisfaisantes pour l'environnement.
- Décret n°97 - 1133 du 8 décembre 1997, relatif à l'épandage des boues issues du traitement des eaux usées (arrêté d'application adopté le 8 janvier 1998). Selon ce décret, elles constituent un déchet au sens de la loi du 15 juillet 1975 sur les déchets.
Ce décret précise qu'elles ne peuvent être épandues sur les terres agricoles que si elles présentent un intérêt pour l'alimentation des cultures.
- Décret n°2002-631 du 25 avril 2002, relatif à la qualification des exploitations agricoles au titre de l'agriculture raisonnée. Dans ce décret, les engagements pris par les agriculteurs sont, notamment, le respect des exigences minimales des textes réglementaires (sur les déchets, sur la limitation en azote organique en zones vulnérables), mais aussi relatifs à des bonnes pratiques, menées par des agriculteurs respectueux de l'environnement.
Le règlement (CE) JO n° L 273 du 10/10/2002 du 3 octobre 2002 établit les règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux non destinés à la consommation humaine.

Valorisation énergétique
- La biomasse : Les déchets végétaux, qui constituent la biomasse, apportent aux industries qui les produisent, des solutions de remplacement à l'utilisation du fioul. Ainsi, les marcs de raisin et leurs coproduits (rafles, pulpes, pépins) peuvent être incinérés.

- La méthanisation: , ou digestion anaérobie, est un procédé de décomposition de la matière organique, qui, sous l'action de bactéries appropriées et en l'absence d'oxygène produit un mélange de méthane et de gaz carbonique appelé biogaz. Ce biogaz est utilisé pour produire de la chaleur ou de l'électricité ou encore comme carburant dans des véhicules.
La méthanisation peut être appliquée à différents types de déchets : graisses, déchets de conserveries de légumes, de poissons, lactosérum ..., boues de stations d'épuration urbaines ou industrielles, lisiers, eaux résiduaires des distilleries vinicoles ou de betteraves.

Liens utiles

Site Internet de l'ADEME

http://guide.sindra.org/index.php/site/guide/agriculture