Biodégradables | CD2E
Vous êtes ici :
Créer un compte   Connexion   
Biodégradables

DND

Définition

Les déchets dits biodégradables sont des déchets généralement d’origine végétale ou animale (déchets verts ou biodéchets) , qui peuvent se décomposer à plus ou moins longue échéance grâce à des organismes vivants par exemple. La définition donnée dans la Norme FNU est la suivante: "Matières fertilisantes composées principalement de combinaisons carbonées d’origine végétale, ou animale et végétale en mélange, destinées à l’entretien ou à la reconstitution du stock de matière organique du sol et à l’amélioration de ses propriétés physiques et/ou chimiques et/ou biologiques".

Réglementation

Le compostage d'Ordures Ménagères Résiduelles (OMR) est autorisé en France, mais depuis début 2009, le compost obtenu doit obligatoirement répondre à la norme NFU 44-051 qui fixe des critères de composition en éléments fertilisants et des critères d'innocuité.

la loi de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle Environnement d'août 2009 fixe des objectifs nationaux chiffrés concernant la gestion des déchets :
- réduire la production d'ordures ménagères et assimilées de 7 % par habitant pendant les cinq prochaines années ;
- augmenter le recyclage matière et organique afin d'orienter vers ces filières un taux de 35 % en 2012 et 45 % en 2015 de déchets ménagers et assimilés contre 24 % en 2004, ce taux étant porté à 75 % dès 2012 pour les déchets d'emballages ménagers et les déchets banals des entreprises hors bâtiment et travaux publics, agriculture, industries agroalimentaires et activités spécifiques.

Consulter la norme FNU sur le site de la FNCC ici.

Chiffres

Selon l'Ademe, 55 sites d'une capacité de 3,2 millions de tonnes devraient être créés dans les cinq prochaines années en France. Ce procédé pourrait, en effet, permettre de répondre aux objectifs fixés par la directive européenne de 1999 qui demande aux Etats membres de diminuer, d'ici 2016, la quantité de déchets biodégradables à 35 % en poids par rapport à ceux produits en 1995. Par ailleurs, l'article 46 du Grenelle de l'environnement fixe également, au niveau national, une augmentation du recyclage des matières organiques afin d'orienter vers les filières spécialisées un taux de 35 % en 2012 et 45 % en 2015 de déchets ménagers et assimilés.

Techniques de valorisation

Le tri permet de récupérer un maximum de matière organique issu des déchets ménagers résiduels, après le compostage, des procédés de fermentation/maturation sont éventuellement mis en place (valorisation biogaz, méthanisation, biomasse).

Le compostage domestique (stockage des déchets en silo, en composteur, en tas) est celui réalisé par les particuliers à partir de leurs propres déchets organiques. Certaines démarches des collectivités incitent à mettre en place de manière commune ou individuelle le traitement des déchets verts, cela permet de réduire la quantité de déchets à collecter et à mettre en décharge.

Le traitement mécano-biologique (TMB) a pour but de diminuer la quantité de déchets biodégradables qui autrement seraient placés en décharge et surtout de valoriser le compost obtenu. Le tri s'effectue mécaniquement avant ou après le compostage. Dans ce cas, il peut y avoir extraction d'autres fractions à valoriser.

Liens utiles

Site Internet de l'ADEME et sinoe

La FNCC

Le Cercle national du recyclage (CNR)

Etude 2007 par UCO, IBEA et ADEME Bretagne: ici

Sur www.actu-environnement.com : article du 22sept2011