Retour sur les Assises Nationales de la Valorisation des Sédiments | CD2E
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

Retour sur les Assises Nationales de la Valorisation des Sédiments

Des acteurs des sédiments réunis, nombreux et variés, pour une première édition réussie !

La première édition des Assises Nationales de la valorisation des sédiments s’est tenue le 1er octobre 2019 au Pavillon de l’eau, à Paris. Elle a rassemblé 141 participants, venus de toutes les régions de France. Toute l'équipe du CD2E remercie vivement tous les participants et intervenants présents qui ont fait de cette journée un succès indéniable !
Gestionnaires portuaires et fluviaux, industriels du dragage, du prétraitement, du recyclage et des travaux publics, collectivités territoriales, bureaux d’études, laboratoires de recherche, instances publiques réglementaires, …sont autant de profils variés et complémentaires qui se sont ainsi rencontrés et ont échangé sur leurs problématiques de gestion et de valorisation des sédiments.

Des solutions de valorisation concrètes présentées

Plusieurs tables-rondes thématiques se sont succédées pour, tout d’abord, faire un constat des problématiques des gestionnaires de sédiments et alerter sur les enjeux de volumes de sédiments à gérer. L’heure de l’économie circulaire a sonné, il est temps de s’organiser et de transformer les sédiments en réelle ressource pour les utilisateurs de matériaux granulaires.

Des projets de valorisation se construisent dans le cadre de démarches partenariales   

Sédimatériaux et Chaire Ecosed en région Hauts-de-France, Sediterra en région Rhône-Alpes PACA-Italie sont des démarches partenariales qui réunissent acteurs publics et privés pour faire avancer la recherche et le développement de filières de valorisation.

Témoignages d’industriels engagés

L’après-midi, la parole était donnée aux industriels qui s’engagent à intégrer des sédiments dans leur process industriel. Soucieuses de réduire leur impact environnemental et de préserver les ressources naturelles, les entreprises se lancent dans des projets de R&D.

Et la réglementation dans tout ça ?

A la suite d’échanges avec la salle, un point réglementaire a été abordé par la DREAL des Hauts-de-France sur le statut de déchets des sédiments. Conformément aux articles de lois, les sédiments ont 2 possibilités de sortie de statut de déchet, la voie explicite en ICPE de traitement de déchets, et la voie implicite en ICPE de production. Utilisation de déchets en substitution de matières premières : Le produit fabriqué ou élaboré à partir des déchets n’a pas le statut de déchet.

Retrouvez notre article complet avec photos et présentations à télécharger sur le tout nouveau site web sedilab.com !