Smart Building, performance énergétique et économie circulaire | CD2E
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

Smart Building, performance énergétique et économie circulaire

Une journée dédiée aux villes intelligentes à EuraTechnologies. 

Le 5 décembre dernier avait lieu la 4ème journée de l’IoT Week 2019 organisée par le CITC.

A cette occasion, le CD2E est intervenu aux côtés de It’s on us, d’Effipilot et du Pôle Team2 pour une conférence sur le « Smart Building, la performance énergétique et l’économie circulaire ».

Les efforts significatifs d’abaissement des consommations énergétiques dans la réalisation de nouveaux bâtiments (RT 2012, RE2020, …) et la rénovation des bâtiments existants ne sont pas à la hauteur des objectifs nationaux pour atteindre le facteur 4.
Pour répondre aux objectifs sur le parc neuf et existant, certains bâtiments se transforment en bâtiments intelligents (Smart Building) afin de piloter au mieux leur performance et réaliser des économies d’énergies durant leurs utilisations.
Suivant la vision globale du cycle de vie des bâtiments et des équipements numériques, s’ils demeurent fortement consommateur d’énergie pendant leur usage (notamment à cause des data centers nécessaires aux stockages de la donnée et des infrastructures à déployer) ils concentrent les impacts sur l’environnement pendant leurs fabrications (en particulier le numerique).

Dans quelles proportions les gains énergétiques ne sont-ils pas transférés sur la consommation énergétique des serveurs qui stockent les datas des bâtiments et quelles solutions existent pour limiter les consommations globales et leurs impacts sur l’environnement ?

L’idée de cycle de vie dans le bâtiment

Après une courte présentation du CD2E et les 3 pôles d’expertise, Sébastien Roger (coordinateur de la Plateforme [avniR] by CD2E) a présenté le cycle de vie d’un bâtiment hébergeant des solutions de gestion numérique de l’énergie. Les efforts aujourd’hui sont centrés sur la phase d’utilisation (installation, consommation, maintenance et mise à jour). Mais cette seule phase ne correspond qu’à 40 % des émissions de GES (Gaz à effet de Serre) par exemple. La vision cycle de vie permet d’évaluer les impacts sur l’environnement et la santé humaine des bâtiments au-delà de la phase d’utilisation et de concevoir les bâtiments et les équipements numériques en conséquence avec un processus d’éco-conception.
L’objectif de l’éco-conception pour les bâtiments intelligents (Smart Building) est d’anticiper les impacts pour les limiter avant que le bâtiment existe. Trop souvent le seul indicateur environnemental retenu est celui du changement climatique (équivalence kg CO2) qui se révèle être insuffisant voire même vecteur de transfert de pollution sur l’air, sur l’eau, les sols, les hommes, et en omettant de signifier les volumes de déchets et l’épuisement des ressources corrélés.

Accompagnement des projets de Smart Building sur le territoire de la MEL

Ensuite Pierric Jourdain (Consultant Bâtiment Durable et Numérique, CD2E) a présenté Vertuoze dont l’objectif est de développer l'utilisation du BIM et d’accompagner les projets de Smart Building sur le territoire de la MEL. Vertuoze s’organise autour d’un club qui rassemble des acteurs qui travaillent autour du BIM, de rendez-vous et d’un congrès qui a lieu chaque année au printemps.

iotweek-citc 2019-intervention CD2E Le Smart Building c’est l’association de 3 concepts, la connexion (le bâtiment connecté assure à ses occupants la fourniture d’un accès aux réseaux internet), la communication (le bâtiment est capable d’interagir avec son environnement) et l’intelligence avec l’optimisation de la consommation énergétique.

Les enjeux du smart Building sont nombreux et importants, il s’agit d’optimiser la performance environnementale des bâtiments, de gérer correctement les données (leur volume important, leur canalisation, leur analyse et leur impact environnemental) et veiller à la sécurisation du service et des données. En 2020 Vertuoze lancera son second club consacré au Smart Building (pour plus d’informations sur ce nouveau club, contactez Pierric Jourdain).

La sobriété numérique

Anthony Lecerf (Président fondateur de It’s On Us) est intervenu au sujet de la sobriété numérique. L’objectif étant de comprendre quelle est la part des objets connectés dans l’empreinte environnementale du numérique et comment elle évoluera dans le futur ?
La multiplication des capteurs et des objets connectés utilisés créera des impacts significatifs correspondant à 3 fois le volume des impacts du transport aérien à l’horizon de 2050.
L’objectif de cette présentation était de présenter les informations et les projections futures des conséquences environnementales et de débattre autour de solutions.

Pilotage automatique de l’énergie des bâtiments

Jean-Thibault Gay (Président des sociétés Effipilot et SBI) a présenté un logiciel de pilotage automatique de l’énergie des bâtiments tertiaires et de gestion de plateforme de donnée.
Il a présenté des solutions pour passer du bâtiment « normal » tel que nous le connaissons au Smart Building et cela passe entre autres par la conception de bâtiment numériques et la mise à disposition de l’ensemble des données.

Comment le numérique peut nous aider à améliorer la performance de la boucle d’économie circulaire ?

Arnaud Deblonde (responsable DAS technologies robotiques numériques et équipements pour le recyclage au Pôle de Compétitivité TEAM2) a expliqué comment le numérique peut nous aider à améliorer la performance de la boucle d’économie circulaire.

« On ne parle plus de démolir un bâtiment aujourd’hui on parle de déconstruire un bâtiment »

Dans cette idée, Arnaud Deblonde a présenté plusieurs exemples déjà présents sur notre territoire où en cours d’élaboration, s’intégrant dans les concepts de Smart Network, de Smart Factory ou encore de Smart City. Dans cette dernière idée, il a présenté la poubelle connectée pour les déchets « nomades », ce système permet de prévenir quand la poubelle est pleine afin de limiter les déplacements des agents de nettoyage, mais aussi de déterminer si les déchets sont correctement triés.

Toutes ces solutions et avancées permettent de comprendre et de penser qu’il est possible d’associer bâtiment, numérique et économie circulaire dans un objectif de performance énergétique.

En savoir plus