Les acteurs régionaux du solaire se regroupent pour dynamiser l'autoconsommation collective | CD2E
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

Les acteurs régionaux du solaire se regroupent pour dynamiser l'autoconsommation collective

Le 24 Septembre 2019, les acteurs régionaux du solaire se sont regroupés dans le cadre du collectif CORESOL.

Le CORESOL, c'est le Collectif Régional des Energies SOLaires,

Différents acteurs s'y regroupent pour développer le solaire en région et créer des dynamiques.

Lors de ce groupe de travail, les différentes personnes autour de la table ont fait l'état des lieux de l'autoconsommation collective afin d'identifier les freins au développement et de proposer des solutions régionales permettant de déclencher un nombre de projets plus important.

Qu'en est-il de l'autoconsommation collective en Hauts-de-France ?

A ce jour, seuls 4 opérations d'autoconsommation collective sont déjà en fonction dans la région, uniquement sur le versant Nord (Nord Pas de Calais).

En projet, une vingtaine d'opérations sont en cours de conception.

Un quart des projets appartiennent à des bailleurs sociaux et les trois quarts sont portés par des collectivités. Le seul projet en autoconsommation collective incluant des entreprises actuellement en projet est mis en place dans le cadre du projet INTERREG BISEPS. Le constat est là, de ce modèle économique possible en France depuis 2017, le nombre de projets montés ou en conception sur le sujet est encore trop faible.

Trouver les solutions pour développer l'autoconsommation collective

Autour de la table le 24 septembre 2019 : Installateurs, bureaux d'études, fournisseurs d'électricités, structures de développements sur les énergies renouvelables et le conseil régional étaient regroupées pour faire avancer les choses. Cinq bailleurs ont également répondu à l'appel et ont été au centre des conversations. En effet, le changement législatif sur l'autoconsommation collective, dont le décret devrait arriver dans les semaines à venir, prévoit le tant attendu élargissement du périmètre de l'autoconsommation sur un rayon d'un kilomètre, mais également une simplification de la PMO (Personne MOrale) pour les bailleurs sociaux.
 
Au-delà de la problématique des bailleurs sociaux, la PMO est réellement présenté comme un frein administratif. Les acteurs régionaux se sont mis d'accord pour étudier la mise en place d'une ou plusieurs structures à l'échelle territoriale pouvant effectuer le rôle de PMO pour plusieurs projets en autoconsommation collective, d'animer et fédérer les différents projets et d'accompagner leur mise en place.
 
Parallèlement à cela, le projet INTERREG LECSEA, dans lequel intervient le CD2E, a été présenté.

Ce projet, qui n'est autre que la continuité du projet INTERREG BISEPS, prévoit de travailler sur l'autoconsommation collective sur le logement social.

C'est à venir !

Un prochain groupe de travail va pouvoir permettre d'avancer concrètement sur ces différents points en mettant en place des dispositifs régionaux.

D'autres groupes de travail CORESOL sont à prévoir sur d'autres thématiques dans les mois à venir.

En savoir plus